Idéalisme de Rabbi Moshe Rat

Réponse > Catégorie : Philosophie > Idéalisme de Rabbi Moshe Rat
Kobé Demandé il y a 7 mois

BSD
Bonjour Rabbi,
Je voulais vous demander ce que vous pensez du système d'idéalisme que soutient Moshe Rat,
La vision du monde idéaliste qu'il présente soutient largement que toute réalité est mentale, un produit des consciences humaines, qui émanent elles-mêmes de la super-conscience de Dieu.
En d'autres termes, la réalité est une sorte de rêve qui existe dans la conscience personnelle, seule la réalité est un rêve partagé par tous les êtres humains, et non le vôtre.
1. Ceci s'appuie, entre autres, sur des études issues du quantique (probablement liées à l'effet de l'observation sur les mesures, etc.).
2. Et comme les physiciens qui déclarent que les tentatives d'établir l'existence réelle de la matière ont toutes échoué, et si c'est le cas, la seule réalité qui existe est la conscience. Mentalement.
De plus, dans les situations où l'activité cérébrale diminue et est désactivée, les gens vivent des expériences cognitives beaucoup plus étendues que l'état normal.
Par exemple en cas d'expérience de mort imminente ou sous l'influence de certaines drogues. Et ainsi il se rapproche de l'état du supraconscient originel. ~ / Une unité. Et plus.
4. De plus, parce qu'il y a beaucoup de raisons pour cette approche, et c'est aussi simple, il soutient qu'il faut lui faire confiance.
5. Et la vision du monde réaliste est naïve. Ainsi, au lieu de s'en tenir à une vision du monde médiévale, on peut évoluer vers l'avancement de l'idéalisme.
(Je suppose qu'il a beaucoup plus d'arguments mais vraiment pas exposés dans chacun d'eux).
 
Sur la base de ces approches, il y a déjà ceux qui construisent toutes sortes de modèles pour expliquer la réalité.
Supposons que le cerveau, selon la méthode Castrop, soit simplement "la façon dont notre conscience regarde l'observateur extérieur". L'esprit et la conscience ne sont pas deux choses différentes, mais l'esprit est une représentation visuelle et tangible de la conscience.
 
 

laissez un commentaire

1 Réponses
Mikyab Personnel Réponse il y a 7 mois

Salutations.
Le rabbin Moshe Rat est un ancien élève et je l'apprécie vraiment. Je ne partage pas beaucoup de ses perceptions et en particulier sa tendance à la fantaisie et à l'idéalisme. Les arguments que vous avez écrits ici en son nom (je n'en connais pas les détails. Je n'ai pas lu) me semblent totalement infondés, y compris leur fondement scientifique.
L'affirmation que la réalité est un rêve qui existe dans la conscience personnelle me semble vraiment contradictoire. Ma conscience personnelle Qui ? Mon? Je veux dire j'existe ? J'existe seulement ? Pourquoi supposer que moi seul existe et que tous les autres n'existent pas ? Et le reste de la réalité non plus ? Et Dieu existe aussi ? Comment sait-il ?
Et quant à la base "scientifique", je n'ai pas compris quel était le lien avec le quantique. L'effet de la mesure sur la réalité est une question difficile, mais les avis sont partagés à ce sujet, et il est bien clair aujourd'hui que la "mesure" ne nécessite pas de cognition humaine (même la mesure par un ordinateur plante la fonction d'onde), contrairement à ce qui est admis dans la littérature populaire. Et le fantastique.

Kobé A répondu il y a 7 mois

Je ne suis plus dans toutes ses revendications, seulement d'après ce que j'ai vécu très brièvement à leur sujet.Il a quelques autres revendications sur son site narratif.
Bien sûr, il suppose que d'autres personnes existent. Mais tout comme dans un rêve, n'importe qui peut rêver comme ça dans notre monde, les consciences rêvent ensemble dans un médium conscient. Il me semble qu'un exemple d'une sorte de jeu informatique peut bien illustrer ses propos. J'ai aussi tendance à penser que c'est plus une approche métaphysique de la réalité et c'est une approche cohérente.

Mais peu importe,
Ce qui est un peu difficile pour moi sur ce sujet, c'est comment pensez-vous que vous êtes censé aborder ce sujet ? Ou sur de tels sujets ?
Comment exactement les fêtes peuvent-elles être amenées ici ou là ? Et considérez les conclusions et prenez une décision.
Après tout, il est clair pour tout le monde que selon Kant il n'y a aucune preuve de l'existence d'un univers réel avec la chose elle-même (Nuumana). Mais nous ne rencontrons toujours que le phénomène (sauf pour notre existence même)… Mais alors pourquoi doubler les choses et ne pas supposer que seul le phénomène fonctionne ? (Comme une sorte de rasoir d'Oakham s'il a sa place ici)
J'ai vu que votre question est partie d'une pente glissante en ce qui concerne le scepticisme général a augmenté, et peut-être le placard;).
Mais, il n'est pas clair qu'il soit censé venir ici car ce n'est pas une approche sceptique, mais une interprétation métaphysique de la réalité.

Peut-être que je demanderai le contraire, pourquoi le rabbin assume-t-il le dualisme et que d'autres personnes existent et que Dieu existe ?
Je suppose que c'est comme ça que ça "ressemble" à lui. Et il n'y a aucune raison d'en douter et en général ses compréhensions et sentiments non ? Mais l'idée du phénomène qui fournit une explication complète à ces choses n'est pas forcément sceptique car elle ressemble plus à une alternative *interprétative*/alternative. Ou ne vous semble-t-il pas que c'est une affirmation correcte (car elle contredit finalement les hypothèses selon lesquelles il y a une table devant nous) ?

J'ai aussi pensé qu'il s'agissait peut-être de Bohrs que vous mentionniez dans la colonne 383 assez difficile à mettre en pratique cette interprétation, car c'est une langue sans noms (sauf pour les autres) mais uniquement avec des verbes et leurs flexions. Mais d'un autre côté, il semble que même dans un jeu vidéo, nous traitons les objets comme existants. Et si c'est encore le cas, le compromis semble compatible et cohérent.

Le dernier arbitre A répondu il y a 7 mois

Ainsi, au lieu de marmonner des mots, il enjamberait une haute rampe de toit et se laisserait tomber jusqu'à la mort, puis se réveillerait du rêve. Ou il s'occuperait d'annuler la gravité dans son rêve et nous ouvrirait des voitures de rêve flottant dans les airs.

Mikyab Personnel A répondu il y a 7 mois

Ne comprends pas ces mots, et ne sais certainement pas comment en discuter (et ne vois aucun intérêt à le faire).

Kobé A répondu il y a 7 mois

Désolé pour le retard, j'étais juste très occupé et je voulais faire un commentaire.
Je n'ai pas compris le nombre de points dans cette ligne.
1. D'abord vers l'incompréhension des mots.
Le rabbin peut-il comprendre l'idée que parce que tout ce que nous savons n'est que notre "perception" et non la chose elle-même. On peut donc dire qu'en fait tout ce qui existe sauf pour les autres, n'est que dans "notre" perception. Et nous n'avons pas besoin d'ajouter à l'hypothèse l'existence de la chose en soi. ~ Comme un rêve. Seulement voilà que c'est un rêve partagé.

Si c'est le cas.
2. Nous avons donc actuellement deux options pour expliquer la réalité.
UNE. Je vois un tableau et effectivement il y a "tel matériel" extérieur à moi.
B Je vois un tableau, mais en fait ce n'est que dans ma conscience et pas à l'extérieur. Il y est assimilé par un facteur qui coordonne cela disons D.ieu. Et coordinateur pour que plus de gens le voient aussi. Une sorte de jeu de guerre collaboratif sur ordinateur.

Si oui, comment choisir la « bonne » explication ?
Après tout, ce sera selon certaines études qui disent pour A. qu'un tel monde existe. Et pour B. que nous n'avons jamais rencontré ce monde en soi mais que nous l'avons toujours rencontré à travers la perception.
Il semble raisonnable de choisir l'explication simple si elle explique les mêmes données et si c'est le cas, cela vaut la peine de choisir B. Mais il n'est pas clair pour moi que ce soit entièrement correct dans ce cas. Et tout au plus méthodologiquement. Mais ici, la plupart des gens pensent comme A.
Et si oui, je demande à quel point il est approprié et raisonnable de discuter de cette question.
Au contraire, si le rabbin ne sait pas comment en discuter, alors pourquoi pense-t-il que Rabbi Moshe a tort et qu'il a raison ??

3. Pourquoi ne voyez-vous aucun intérêt dans cette discussion ? Est-ce à cause d'une incapacité à en discuter (et si oui, alors comment peut-on parler de «l'erreur» de cette approche). Ou parce qu'il n'y a pas de NFKM (mais même cela n'est pas exact, il y en a beaucoup sur le plan existentialiste et philosophique, comme le prétendent les tenants de cette méthode)

4. Physiquement, il est possible d'apporter toutes sortes de preuves que le matériau principal est en fait des champs, et qu'ils se comportent étrangement (comme plus rapide que la vitesse de la lumière, et vitesse infinie, conservation de la charge qui montre des lois extérieures à la nature, etc.). Et ils n'existent pas en tant qu'objets réels mais seulement en tant que "potentiel" ou champ. Et pourtant, ils ont des effets dans la réalité. Je pense qu'il y a ceux qui trouvent Dieu là-dedans. Ce qui constitue les champs ou les lois de la nature en soi.
Seulement ici faire un pas de plus dans le cadre d'une conscience partagée.

Mikyab Personnel A répondu il y a 7 mois

Pardonnez le retard, mais c'est difficile de discuter, d'autant plus que vous répétez des choses que j'ai expliquées. Je vais répondre brièvement.
1. J'ai expliqué que je ne comprenais pas les mots. Si rien n'existe, moi non plus. Alors mon existence est dans l'imagination de qui ? Mon? Et si vous dites que j'existe et que tous les autres n'existent pas, alors qu'avez-vous gagné ? Si vous supposez déjà que quelque chose existe, il n'y a aucune raison de ne pas ajouter que d'autres choses existent également. Après tout, c'est notre intuition.
2. L'explication correcte est celle qui me semble intuitive.
3. En effet, cela ne se discute pas. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de vérité ici. Cet idéalisme n'est pas vrai à mon avis, et ne peut être discuté. Ainsi en est-il de la loi de causalité à mon avis et il est encore impossible d'en discuter ou de la prouver à ceux qui ne l'acceptent pas.
4. Rien à voir avec la physique. La physique ne signifie pas que les choses n'existent pas, mais qu'elles ne sont pas nécessairement ce que nous les percevons (ce n'est pas non plus exact).
Ces arguties ne sont pas très intéressantes et je ne vois pas l'intérêt de cette discussion.

Cannabis A répondu il y a 7 mois

D'accord, merci.
1. Ce n'est pas tout à fait vrai parce que oui, d'accord que d'autres personnes existent, et l'erreur n'est que dans notre interprétation de l'existence objective de choses extérieures qui ne sont pas la conscience.
2. Je comprends, seul ce nom est également construit sur des revendications supplémentaires et que si c'est le cas, améliorez l'initiation initiale. Comme une sorte de preuve philosophique et d'exposition à D.ieu.
3. Discutez si vous voulez dire la capacité de tirer des conclusions et de vérifier s'il y a intégrité et cohérence dans l'ignorance ? Mais si oui, que pensez-vous de votre affirmation selon laquelle vous voyez effectivement un intérêt pour la rhétorique. Et dans les discussions générales…

4. D'accord, c'est un sujet intéressant qui revient beaucoup dans la littérature populaire et ici sur ce site il revient aussi de temps en temps, il est également utilisé par les religieux dans une autre direction, et les idéalistes dans une autre direction, mais Narali a besoin d'expansion en question en soi.

Mikyab Personnel A répondu il y a 7 mois

1. D'après ce que vous prétendez, il y a d'autres personnes ? Et qu'à leur sujet vous avez des informations directes, par opposition à l'existence objective de tableaux ?
3. J'ai expliqué en de nombreux endroits ce qu'est la rhétorique. Ce sont des affirmations qu'il n'y a aucun moyen d'examiner, car quiconque les fortifiera rejettera tout argument de la même manière (c'est peut-être juste mon illusion). Je ne vois donc aucun intérêt à cette discussion.

Kobé A répondu il y a 7 mois

1. Je pense que cela peut être argumenté principalement sur la base de l'intuition. Mais si c'est le cas, disons que la table qui existe vraiment est comme ça.
Alors obtenez. Voyez-vous quelque chose de mieux ?

2-3. Merci. Maintenant je comprends.
4. Comme je l'ai mentionné concernant la relation entre la science moderne et la science et la philosophie et la théologie, j'aimerais demander, seulement je préférerais d'abord aborder le sujet. Parce que c'est très courant dans la littérature et la littérature populaire. Alors que vos déclarations ici sont assez surprenantes (la physique moderne peut même montrer que les choses que nous percevons sont bien telles). Si je n'avais pas complètement éliminé votre intention dans le tour peut-être 🙂
Honnêtement, je pense que c'est un sujet suffisamment important pour la colonne en particulier que vous êtes médecin.

laissez un commentaire