Le mouvement sioniste est-il contre la morale ?

Réponse > Catégorie : Général > Le mouvement sioniste est-il contre la morale ?
Super Demandé il y a 7 mois

Bonjour Rabbi, j'ai vu que vous vous définissiez comme « sioniste religieux », sans trait d'union, pour souligner que votre sionisme découle (uniquement, ou principalement) de valeurs morales universelles. Alors, je voulais vous demander ce que vous pensez du texte suivant :
« Qu'est-ce que le racisme ?

Le racisme est une discrimination ou une hostilité fondée sur 
ethnique.

Qu'est-ce que le sionisme ?

Le sionisme est un mouvement pour l'établissement d'un État juif sur la côte sud-est de la Méditerranée, une région qui, au moment de l'émergence du sionisme, était habitée principalement par des non-juifs - des Palestiniens - des chrétiens et des musulmans.

D'accord, mais en quoi cela rend-il le sionisme raciste ?

très simple. Vous souvenez-vous de la définition du racisme ? Utilisons-le :

Discrimination sur une base ethnique - Le sionisme n'a jamais remis en question l'opinion des Palestiniens autochtones sur l'établissement d'un État juif dans leur propre patrie. C'est une grave violation des principes de la démocratie : même s'ils représentent près de 100 % de la population, personne ne s'est soucié de demander ce qu'en pensent les Palestiniens de souche. Pourquoi? Parce qu'ils ne sont tout simplement pas juifs. Le principe démocratique le plus important - la volonté de la majorité - est refusé à la population indigène du pays, mais si elle venait de la mauvaise origine ethnique. Les Palestiniens de souche soutenaient bien sûr l'indépendance arabe, mais leur opinion n'était pas intéressante. C'est la raison pour laquelle les sionistes se sont opposés avec véhémence tout au long des années du mandat à l'établissement d'un conseil législatif - car la volonté de la majorité abolirait l'entreprise sioniste.

Hostilité ethnique - Depuis l'avènement du sionisme, les Palestiniens de souche vivant dans leur patrie ont été vus et perçus comme un « obstacle ». Pourquoi? Parce que le sionisme - l'établissement d'un État "juif" - nécessite une majorité juive dans le pays. Et parce qu'il y avait une nette majorité de Palestiniens non juifs à l'époque, la présence même de cette population indigène est devenue indésirable. Le sionisme a provoqué un phénomène incroyable : les gens étaient perçus comme indésirables - simplement parce qu'ils vivaient dans leur propre maison. Et lorsqu'un politicien israélien d'aujourd'hui traite les Palestiniens d'« épine dans le pied » (apparemment, l'auteur du texte voulait dire l'actuel Premier ministre israélien, Naftali Bennett, qui a dit cela peut-être sur fond de frustration face à la présence des Palestiniens dans le territoires "interfère" avec Israël en les annexant). Que ses effets sont restés avec nous à ce jour. ”
Le rabbin a-t-il une réponse à ces affirmations ? Cela ressemble à des revendications très sérieuses. Parce que vous avez dit que vous étiez un sioniste comme David Ben Gourion était un sioniste, vous ne leur répondriez pas par la réponse : « C'est ce qui nous a été commandé dans la Torah. La question, alors, est de savoir quelle est votre réponse, en tant que "scores séculaires".

laissez un commentaire

1 Réponses
Mikyab Personnel Réponse il y a 7 mois

Mon opinion est que le texte suivant est un non-sens.
Premièrement, mon sionisme n'est pas basé sur des valeurs morales, tout comme mon affiliation familiale n'est pas basée sur la moralité. Ce ne sont que des faits. J'appartiens à ma famille et j'appartiens aussi à mon peuple. Et tout comme ma famille a besoin d'un foyer, mon peuple a aussi besoin d'un foyer.
Dans cette partie du pays vivaient des indigènes sans identité nationale, sans souveraineté et sans État. Ce n'était pas un problème pour venir s'installer ici et lutter pour l'établissement d'un foyer national tout en préservant leurs droits. Ils leur ont notamment proposé un partage et ils ont refusé. Ils sont allés à la guerre et l'ont mangé. Alors ne te plains pas.

Un score qu'elle demande n'a pas A répondu il y a 7 mois

Il est également important de noter que le nombre d'habitants de cette région à l'époque du début du sionisme était extrêmement faible, et la plupart d'entre eux étaient également des immigrants des pays voisins. Avec l'augmentation du mouvement sioniste et le développement du commerce et de l'économie, beaucoup d'autres ont choisi d'immigrer ici. Environ un siècle plus tard, ils ont également décidé qu'ils étaient un peuple, et le reste appartient à l'histoire.

Interprétation de Copenhague A répondu il y a 7 mois

Discrimination non fondée sur l'ethnie mais sur la propriété. Lorsque vous vous réservez le droit de décider quels étrangers entreront chez vous, vous n'êtes pas « discriminatoire pour des motifs ethniques ». Il n'y a pas de différence fondamentale entre empêcher l'entrée à l'avance et faire sortir les étrangers rétrospectivement s'ils ont envahi votre domicile en votre absence.

Le peuple d'Israël est essentiellement composé de descendants de Babylone et de Rome (y compris ceux que nous avons adoptés au fil du temps dans la famille) et depuis lors, les héritiers sont donc considérés comme les seuls propriétaires légaux de la terre.

Emanuel A répondu il y a 7 mois

Mais malgré cela, le rabbin Michi pense qu'il peut y avoir un avenir au pouvoir et aussi en faveur d'une préférence « corrective » : voici le dérangé Ben Barak :https://www.srugim.co.il/620627-%d7%a8%d7%9d-%d7%91%d7%9f- %d7%91%d7%a8%d7%a7-%d7%90%d7%9d-%d7%9e%d7%95%d7%97%d7%9e%d7%93-%d7%9e%d7%9b%d7%a4%d7%a8-%d7%9e%d7%a0%d7%93%d7%90-%d7%a8%d7%95%d7%a6%d7%94-%d7%9c%d7%94%d7%99%d7%95%d7%aa

laissez un commentaire